• Vera Seret

Ce qui nous rend vivants, ou... C'est très sérieux la joie de vivre !




Ça faisait longtemps que je n'avais pas écrit ici un mot, bien occupée ces dernières semaines par d'autres, les corrections, finitions et signatures pour la presse de mon roman À l'instant même où l'on bouge avant sa sortie officielle le 7 juin prochain - Éditions Carnets Nord.


Mais j'étais également absorbée par l'accompagnement de mes coachés et de cette difficulté humaine, visiblement universelle, à bouger justement de ces pensées habituelles, ces jugements sur soi-même, ou sur l'autre, les autres, le monde même, qui rendent tout impossible ou terrifiant. Bref démotivant. Qui rendent la vie lourdement triste ou terne, parfois vaine...

Plutôt que d'écouter et croire, enfin croire, redonner la parole et du poids, une réalité, une place, centrale, vitale, aux images, envies, besoins qui nous comblent et nous correspondent. Nous rassurent, nous ressemblent. Nous rendent enthousiaste ou sereins.

Juste bien. Vivants, plutôt que jugeants ! Comme quand nous étions libres et jouions à vivre. Comme des enfants.

J'étais donc occupée avec mes coachés à inverser la vapeur de leur machine à juger, se juger, intérieure. À remettre en route et en vie les battements évidemment trop longtemps censurés de leur coeur. De leur identité.

Nous étions en train de transformer cette croyance que j'entends elle aussi à chaque séance, selon laquelle "Il n'est pas sérieux d'être léger. On est plus conscient donc intelligent quand on est malheureux !"

Comme si les douleurs, les chagrins et les peurs, en criant plus fort que nos petits bonheurs, nous faisaient croire qu'elles et ils avaient raison et prenaient toute la place. Bah non, Je souffre donc je suis, ça n'est pas vrai, ça ne marche pas !

Il n'est pas plus fiable, plus fort ni plus efficace de penser cela. Car on n'avance pas. Ou alors en force, en stress, en larmes parfois. Car c'est loin, bien trop loin de soi.

J'ai donc eu envie de vous partager que... Il est urgent de (re)jouer. De rêver aussi, s'y autoriser sans se limiter. On verra après, on ajustera en cours de route ! De noter que là où c'est trop facile, trop beau, trop sympa, peu importe ce qui nous porte et nous va, c'est là que l'on est vivant, vibrant, le plus simple et confiant, capable, inspiré, inspirant, libre, souriant, talentueux, tolérant, généreux, amoureux... de soi.

Que notre identité habite là ! Et que notre joie de vivre est bien plus profonde, sérieuse et réelle que toutes nos souffrances mentales, habituelles.

Que tous ces jugements et autres compulsions de pensées austères, soi-disant balèzes, qui nous prennent en otage et la tête, jusqu'à notre vie toute entière.

Et puis pour terminer et rattraper le temps de ces dernières intenses semaines, j'aimerais vous confier un petit extrait de mon roman qui dit, finalement, qu'À l'instant même où l'on bouge, tout devient plus simple, possible, facile. Car vivant...

"S'entrainer. Sans relâche à lâcher les jugements qui lui percent les tympans, ont vitriolé ses sourires d'enfant.
S'exercer sans pitié au bonheur.
S'amuser. Avec discipline à se contredire de tout coeur."

Si vous souhaitez prendre Contact ou Rendez-vous.

À bientôt...



#vivants #confiants #amoureux #talentueux #légèreté #liberté #jouer #sourire #plaisir #coaching #identité #roman #rêver #bouger #samuser #sérieusement #pasgrave #évoluer #ensemble #déjaparfaits



Me contacter

     : 06 14 18 56 99

     : veraseret@gmail.com

12, place de la Bastille - Cour Damoye

75011 Paris

  • Page Facebook Coaching et Identité
  • LinkedIn
  • Instagram
  • Twitter

Pour suivre mon actualité d'auteure : www.veraseret.com

© 2024 VeraSeret - Coach en Identité & Amour